Nouveau clip pour SweetCoeurs de Sunny Duval

13 novembre 2014

UNE TOUTE NOUVELLE VIDÉO, POUR SWEETCOEURS, ENTRE SUPER HÉROS ET INDIENS DE MARDI GRAS
Dans le coeur et les musiques de Sunny Duval, l’hiver n’existe pas. Chaque jour est une célébration et chaque spectacle, un événement. Alors qu’il entreprend une dernière grande virée au volant de son rutilant Amour d’Amour — paru sous l’étiquette La Meute en août 2013 — le soul’n’roller offre SweetCoeurs à entendre et à voir, pour ne pas dire boire, ode aux gens, qu’il aime, au plaisir, à la fête, indispensable.

Une réalisation de Jean-Philippe Granger, la mise en images de « SweetCoeurs » met en scène l’univers coloré de l’auteur-compositeur-interprète, peuplé de personnages plus grands que nature. L’intriguant Amiral des Croustilles du Québec-Antilles, joué par le batteur Patrick Nadon, le flamboyant Grand Chef, personnifié par Sunny Duval lui-même, l’amoureuse et mystérieuse femme fatale, incarnée par Ellora… Ainsi réunis sur les marches du presbytère rue Ontario par une très froide journée d’automne, jonglant, au guidon d’un vélo, avec des feux de Bengale, ils en appellent à la fête, faisant fi de la grisaille — et des centaines d’automobilistes coincés dans le traffic dense en direction du pont Jacques-Cartier.

Les lasers fusent, les coeurs s’allument et, sous une pluie de confettis, l’on danse avec eux, dans nos têtes ou non, au nom de cette grande virée musicale… « On a mangé des kilomètres, caler des tempêtes pour venir vous voir, vous voir danser, chanter à tue-tête… Ce soir, ce soir, c’est notre fête. »