NAVET CONFIT PRÉSENTE BESTOVE

12 novembre 2013

NavetSlider

En 2009, au lendemain de la présentation d’une création originale au Musée d’art contemporain de Montréal, dans le cadre des Nocturnes du Musée, le journaliste et critique musical Alain Brunet parle ainsi de l’idéateur de l’œuvre, Navet Confit :

« L’approche du Navet, il faut le redire, est l’une des plus singulières de notre pop culture émergente. Bête de studio, excellent réalisateur, le mec sait habiller ses chansons. Ce grand efflanqué est certes l’un des plus beaux talents québécois à se rendre public depuis quelques années, je le répète à qui veut l’entendre. Et qui dit talent réel dit indépendance d’esprit… ou volonté de n’en faire qu’à sa tête.»

LMCD-017mini

Les quatre dernières années, écoulées dans un silence aussi profond que celui qui habite les studios d’enregistrement les matins de grands soirs, n’y auront rien changé : Navet Confit est non seulement distinct, il est libre, et plus que jamais. Défiant la « logique établie », poussant l’audace jusqu’à faussement institutionnaliser sa création, le personnage s’exclame « C’est de l’Art bébé ! » et revient à la vie sans jamais n’être mort — il a depuis réalisé plus de 10 albums de divers artistes et pris part, entre autres, aux projets théâtraux Clotaire Rapaille, l’Opéra rock et L’assassinat du président —, pour rédiger trois pages d’un dernier chapitre. Sous le couvert d’une incroyable et improbable étude du très sérieux Institut d’analyse de l’industrie de la musique (iaim.info), l’auteur-compositeur-interprète livre trois nouveaux albums: LP4 / La vérité sur Noël, LP5 / Thérapie et LP6 / Au moins, quelques personnes et/ou compagnies et/ou médias prennent encore le risque de promouvoir la diversité dans l’industrie de la musique au Québec en 2013 (OU si je vends pas 500 copies j’arrête de faire de la musique). 33 titres disponibles en format numérique seulement, desquels il tire également un « bestove », compilation à paraître physiquement et numériquement sur l’étiquette La Meute le mardi 12 novembre.

3albums

Entre les chansons légères et accrocheuses de LP4, la « feel-bad music » de LP5, évoquant toutes sortes de ruptures, et les morceaux de LP6, fragments de pièces en devenir que l’on écoute comme on écouterait d’obscures «faces B» de célèbres musiciens morts comme Hendrix ou Cobain, on renoue avec le génie éclaté du Navet… Un monstre d’inventivité qui, nourri à la distorsion grunge, à l’absurdité lyrique, au martèlement électronique et aux ritournelles pop volontairement inachevées, se dévoile à la fois fragile, fort et imparfaitement attachant.

Navet Confit présentera les pièces de bestove au Divan Orange le 16 novembre 2013 dans le cadre du Coup de coeur francophone.